Une Afrique Unie et Forte

Top Slides

Résultats clés de la transformation de l'Agenda 2063

Share:

L'Agenda 2063 identifie plusieurs avantages clés pour les Africains si les programmes identifiés dans le cadre de développement stratégique sont initiés et mis en œuvre dans le FTYIP.

L’Afrique devrait améliorer son niveau de vie; économies transformées, inclusives et durables; intensification de l'intégration régionale et continentale; une population de femmes et de jeunes autonomes et une société dans laquelle les enfants sont pris en charge et protégés; des sociétés pacifiques, qui défendent de bonnes valeurs démocratiques et appliquent les principes de bonne gouvernance et qui préservent et renforcent l’identité culturelle de l’Afrique.

Amélioration de la qualité de vie

  • Le revenu réel par habitant serait un tiers supérieur à celui de 2013.
  • L'incidence de la faim, en particulier chez les femmes et les jeunes, ne représentera que 20% des niveaux de 2023.
  • Les possibilités d’emploi seront accessibles à au moins une personne sur quatre à la recherche d’un emploi.
  • Au moins un enfant sur trois aura accès à la maternelle dès que tous les enfants du secondaire seront scolarisés et sept diplômés sur dix sans accès à l'enseignement supérieur inscrits dans des programmes d'EFTP.
  • La malnutrition, la mortalité maternelle, infantile et néonatale à partir de 2013 seraient réduites de moitié; l'accès aux antirétroviraux sera automatique et la proportion de décès imputables au VIH / SIDA et au paludisme aurait été réduite de moitié.
  • Neuf personnes sur dix auront accès à l'eau potable et à l'assainissement; L'approvisionnement en électricité et la connectivité Internet augmenteront de 50% et les villes recycleront au moins 50% des déchets qu'elles produisent.

Économies transformées, inclusives et durables

  • Le PIB augmentera de 7% et au moins un tiers des produits seront générés par des entreprises nationales.
  • La fabrication à forte intensité de main-d'œuvre, soutenue par la valeur ajoutée aux produits de base et le doublement de la productivité totale des facteurs agricoles, sera atteinte d'ici 2023.
  • Les débuts de l'économie bleue à valeur ajoutée - pêche, tourisme côtier respectueux de l'environnement, produits de la biotechnologie marine et opérations portuaires - vont émerger.
  • Les entreprises d'arts créatifs contribueront deux fois plus en termes réels que leur contribution de 2013 au PIB.
  • La pénétration des TIC et la contribution au PIB réel en termes absolus seraient le double de celles de 2013.
  • Des centres d'industrialisation régionaux liés aux chaînes de valeur mondiales et aux bourses de produits seront en place d'ici 2023.
  • Au moins 17% des eaux terrestres et intérieures et 10% des zones côtières et marines auraient été préservés et 30% des agriculteurs, des pêcheurs et des pasteurs pratiquent des systèmes de production résilients au climat.

Afrique intégrée

  • Il y aura libre circulation des biens, des services et des capitaux; et les personnes se rendant dans n’importe quel État membre pourraient obtenir le visa au point d’entrée.
  • Le volume des échanges intra-africains, en particulier de produits à valeur ajoutée agricole, devrait tripler d'ici 2023.
  • L'Union douanière africaine, un marché commun africain et une union monétaire africaine seront opérationnels d'ici 2023.
  • Le réseau africain de trains à grande vitesse aura franchi l'étape de création et emmènera ses premiers passagers entre deux villes connectées.
  • Le ciel africain sera ouvert à toutes les compagnies aériennes africaines.
  • Les pools énergétiques régionaux alimentés par une augmentation d'au moins 50% de la production d'énergie et le barrage INGA seront opérationnels et contribueront à alimenter la transformation industrielle du continent et le confort des citoyens.
  • L'Agence africaine d'accréditation de l'éducation et un système éducatif commun sont en place et la jeunesse africaine aura le choix d'étudier dans n'importe quelle université et de travailler n'importe où sur le continent.

Autonomisation des femmes, des jeunes et des enfants

  • Tous les obstacles liés au fait que les femmes ont / héritent d’une propriété ou d’une entreprise, signent un contrat, possèdent ou gèrent un compte bancaire seraient éliminées d’ici 2023.
  • Au moins une femme sur cinq aurait accès aux ressources productives et en aurait le contrôle.
  • La parité hommes-femmes en matière de contrôle, de représentation et d'avancement sera la norme dans tous les organes de l'UA et les CER.
  • Toutes les formes de violence à l'égard des femmes auraient été réduites d'un tiers en 2023.
  • Toutes les normes sociales préjudiciables et les pratiques coutumières auraient pris fin en 2023.
  • La jeunesse africaine sera mobile et 15% de toutes les nouvelles entreprises proviendront de leur ingéniosité et de leur talent et la proportion de jeunes chômeurs de 2013 sera réduite d'au moins un quart.
  • L'exploitation du travail des enfants, les mariages, le trafic et les activités militaires auraient pris fin d'ici 2023

Une Afrique centrée sur la culture, bien gouvernée, pacifique et culturelle dans un contexte mondial

  • Les valeurs et la culture démocratiques telles qu'énoncées dans l'Architecture de gouvernance africaine auraient été intégrées d'ici 2023.
  • Au moins sept personnes sur dix dans chaque État membre de l’Union perçoivent les élections comme libres, justes et crédibles; institutions démocratiques, processus et dirigeants responsables; le pouvoir judiciaire impartial et indépendant; et la législature, composante indépendante et essentielle du processus de gouvernance nationale.
  • Le Mécanisme africain d’évaluation par les pairs aura été attribué à tous les États Membres et son impact positif sur les indicateurs de gouvernance a été ressenti.
  • Toutes les armes auraient été réduites au silence d'ici 2023.
  • Tous les États membres de l'Union disposeront de mécanismes locaux et nationaux de prévention et de règlement des conflits.
  • Tous les États membres de l'Union disposeront d'un programme de double citoyenneté pour la diaspora.
  • L'Encyclopedia Africana sera lancée par la Conférence de l'Union en 2023.
  • Une école polytechnique sur cinq offrira des programmes en arts créatifs et en gestion de micro-entreprises culturelles afin de soutenir la croissance de ces entreprises.
  • Le contenu local dans tous les médias imprimés et électroniques aurait augmenté de 60%.
  • Au moins 30% de tous les patrimoines culturels auraient été récupérés d'ici 2023.
  • Une agence spatiale africaine aurait été créée d’ici 2023.
  • Une plateforme mondiale africaine sera en place d'ici 2017 et contribuera à une augmentation d'au moins 20% de la part des exportations africaines dans les exportations mondiales en 2023.
  • La Banque africaine d'investissement, le mécanisme africain de garantie, l'Institut africain des envois de fonds et au moins deux bourses régionales ont été créés et fonctionnent.
  • Les marchés des capitaux nationaux représenteront au moins 10% du financement du développement et la part de l'aide dans le budget national ne dépassera pas 25% du niveau de 2013.

Ressources

décembre 02, 2020

The Futures Report: Making the AfCFTA Work for Women and Youth is a groundbreaking UNDP Flagship Initiative produced in collaboration wit

juillet 02, 2018

ASSEMBLY OF THE UNION
Thirty-First Ordinary Session
1 – 2 July 2018
Nouakchott, MAURITANIA